Chez Tartine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Réflexions sur le vif

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, avril 28 2007

Avis a la populacion

Une fois n'est pas coutume, la Foire de Paris revêt un certain intérêt : cette année on peut y découvrir un stand de sextoys !

Et ma foi les vibros et gods que j'ai pu y voir (merci Antenne2) ouvrent l'appétît.

vendredi, avril 27 2007

Mon maître à penser

Enfin un post que ça fait du bien de le lire.

Michel, je vous aime.

D'ailleurs j'ai réarrangé mes liens pour vous. Si ça c'est pas une preuve d'amour...

mardi, avril 24 2007

Quand les lapsus s'en mêlent

Lorsque dans l'article du Nouvel Obs rapportant l'entretien Onfray/Sarkozy, je lis solution finale au lieu de consultation nationale, je me dis que mon inconscient me lance un puissant signal d'alerte.

samedi, avril 21 2007

Pronostic

Le Pen - Bayrou.

Après le classique Ségo - Sarko, puis Le Pen - Sarko, j'en viens donc à l'inattendu (mais justement) : Le Pen (parce qu'il faut toujours préférer l'original à l'inattendu, la contrefaçon c'est mal) - Bayrou (plus à gauche que Royal elle-même), et un bon score de Besancenot (et pourtant cette fois jeune homme je ne voterai pas pour vous).

Et puis, qui sait, peut-être les plus de 40% d'indécis vont tous se mettre à voter pour Marie-George, qui se hisserait alors aisément en tête. J'aime l'utopie. Ca explique sans doute mon vote.

samedi, avril 14 2007

Florilège

Cékikadi :

"Les gens qui habitent Neuilly sont ceux qui se sont battus pour prendre plus de responsabilités, pour travailler plus que les autres." ?

"La France souffre de l'égalitarisme et d'un état de nivellement." ?

Mmmh ?? C'est kiki ?

vendredi, avril 13 2007

Parigos

P'tain de parisiens qui ignorent ce qu'est un vera et qui se foutent de la gueule de ceux qui savent[1].

Notes

[1] En l'occurence, moi.

mardi, avril 3 2007

Campagne




Je n'avais encore évoqué le sujet, mais voilà qui va être réparé dans l'instant grâce à la campagne d'affichage de AIDES.

Pour l'instant, force est de constater que je n'ai vu dans les rues de Paris que la gueule de Bayrou placardée à l'entrée d'un bistro. Où sont passés les autres ? Là aussi on va nous la jouer proportionnelle en fonction qu'il s'agit de candidats "présidentiables", et les "autres", les petits, les insignifiants médiatiques ?!

Quant à l'attitude inadmissible de Sarko le nabot, elle devrait éclairer ceux qui lui accordent un quelconque bénéfice du doute vis à vis de ses attentions fascisantes.

mardi, mars 27 2007

Que faire ?

Ex P. s'en va. Loin. Très loin même. Il change d'hémisphère et de continent pour tout dire. Pour un an.

Pendant tout ce temps, nous nous sommes aménagés des petites soirées régulières.

Nous n'avons donc jamais perdu le contact. Jusqu'à aujourdhui.

Connaissant son goût pour la communication, je suis quasi certaine de le voir pour la dernière fois.

Maintenant reste à savoir quand se passe cette dernière fois : ce soir, en-tête à tête, au restaurant ; ou bien samedi soir lors de sa soirée de départ, chez lui ?!

Normalement je ne devrais même pas avoir à me poser la question et foncer à sa soirée, ce serait bien normal.

Oui, mais voilà :

  1. Je travaille ce jour là, de 9h30 à 20h30.
  2. Je travaille le lendemain, à partir de 9h30.
  3. Et... surtout, évidement, il y aura sa grognasse, que je n'ai encore jamais rencontrée.

Vous aurez bien compris que ce dernier point qui me gratouille le plus. Je suis partagée entre l'aversion de la rencontrer et l'envie de voir une dernière fois Ex P., et notamment à l'occasion de sa soirée de départ.

Alors je ne sais pas quoi faire. J'oscille. J'y vais... J'y vais pas...


Edit : encore un plan foireux d'Ex P. pour le resto de ce soir (après celui d'hier soir déjà), donc ça me fout la pression pour samedi...

mercredi, mars 7 2007

Une certaine logique


Dans ce test, que j'ai vu chez elle, il y a une certaine cohérence dans mes résultats, enfin surtout pour les trois premières places et les six dernières. Même si pour être tout fait logique, la candidate occupant la troisième place aurait dû occuper la première.


2/ Olivier Besancenot 64%
3/ Marie-Georges Buffet 56%
4/ Robert Baud 52%
5/ Ségolène Royal 48%
6/ Frédéric Nihous 40%
7/ Nicolas Miguet 40%
8/ Leila Bouachera 36%
9/ Arlette Laguiller 36%
10/ Jean-Marc Governatori 36%
11/ Antoine Waechter 32%
12/ Yvan Bachaud 32%
13/ Jean-Philippe Allenbach 28%
14/ Lucien Sorreda 28%
15/ Corinne Lepage 24%
16/ Nicolas Dupont-Aignan 24%
17/ Nicolas Sarkozy 24%
18/ Philippe de Villiers 20%
19/ Jean-Marie Le Pen 20%
20/ François Bayrou 20%
21/ Michel Baillif 16%

Il est à noter tout de même que José Bové ne figure pas parmi la liste, ce qui est déplorable.

mercredi, février 7 2007

Ca promet...

Si on s'engueule comme morue et maquereau à deux jours d'emménager ensemble, ça nous promet des jours heureux.

mardi, février 6 2007

Pas le temps

Pas le temps, pas le temps, pas le temps pour ce con de blog.

C'est pas tout ça, mais j'ai une cuisine à aménager, un séjour (immense) à organiser, une chambre pas si grande où il faudra pourtant bien caser le king size, l'armoire, mon bureau, les tables de chevets et notre future commode... Sans oublier les rideaux à trouver avant dimanche matin pour éviter de me faire réveiller par le soleil dans ma face pour ma première matinée dans les murs. N'oublions pas non plus le rendez-vous EDF, le changement de carte grise, la pause de nouvelles plaques d'immatriculation tout ça pour pour l'obtention de cette foutue carte de stationnement résidentiel. P'tain, être officiellement parisienne ça fait chier.

Nan, décidément j'ai vraiment pas le temps de passer par ici.

Edit : Ah, et puis éventuellement un boulot qui débute lundi prochain aussi.

mardi, janvier 30 2007

Répugnant

Les knackis ball momifiées ressorties pleines de moutons de sous les meubles par un chat d'humeur badine, c'est vraiment dégueu.

Encore pire que le rat croisé hier après-midi dans la cave.

vendredi, janvier 26 2007

Suite et fin ?

Bon, ben on dirait que c'est bonn en tout cas à 99%, ne reste plus qu'à attendre lundi pour avoir confirmation du 1% restant...

Si c'est bon nous serons les heureux locataires, d'un magnifique 52 m² avenue Simon Bolivar, à 200 m des Buttes Chaumont, pourvu d'une cuisine géniale[1] et d'un grand séjour, idéal pour les soirée.

Voilà, voilà... faut attendre, encore, mais avec un gros espoir au bout cette fois.

Notes

[1] Je fais une fixette sur la cuisine et je t'emmerde d'abord.

mardi, janvier 23 2007

Chiasse

Je ne vais pas faire dans le délicat, mais je ne suis pas d'humeur à jouer les délicates, justement.

Je suis aussi stressée par le résultat du dossier déposé pour cet adorable appartement du XIXème arrondissement, qu'à la veille d'un examen. C'est dire.

La boyasse en folie, le sommeil qui déserte ma nuit, le besoin de m'abrutir par tous les moyens pour éviter de penser à quoi que ce soit, même au petit meuble à chaussures de l'entrée, ou encore à la disposition de la cuisine, je n'ai pas envie d'être aussi déçue que la fois précédente.

Notre dossier est bon parait-il. Très bien. Sauf qu'il fait la balance avec un autre bon dossier. Connerie.

Et le gestionnaire qui est "débordé", ne peut pas me donner la réponse tant attendu.

Il va me falloir attendre 24h supplémentaires.

D'ici je serais sans doute sous perf', totalement déshydratée.

Edit : et ben non, il faut encore attendre 24h pour avoir une réponse.

vendredi, janvier 19 2007

Nos solutions

Il nous reste à peu près un mois avant de trouver un appartement.

L'échéance arrive d'autant plus vite que je vois notre dossier rejeter d'un peu partout : ils n'aiment pas les chômeurs, même avec un chéri qui gagne plus qu'honnêtement sa vie et des garants catégorie poids lourds niveau sécurité de l'emploi (c'est normalement un avantage de la fonction publique).

Je me vois déjà choisir le carton dans lequel je vais habiter. Il faudra qu'il soit résistant à l'eau, parce que les mois de mars sont pluvieux.

D'ici là, il ne nous reste pas des milliers de solutions :

  1. Trouver une agence moins pointilleuse et qui accepte notre situation.
  2. Trafiquer le dossier : soit de fausses fiches de paies, soit une fausse carte d'étudiante.[1]
  3. Trafiquer notre situation : c'est-à-dire nous pacser, à défaut de nous marier...[2]

Je vous laisse deviner laquelle de ces solutions va l'emporter.

Notes

[1] Car oui, ils préfèrent les étudiants aux chômeurs.

[2] Car naturellement, les agences immobilières n'aiment pas les couples vivant dans le péché.

- page 3 de 11 -