Chez Tartine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, juin 19 2009

Maman kangourou

Atelier portage en début de semaine avec l'écharpe Je Porte Mon Bébé. Hâte de tenter l'expérience, moi pour les ballades et éviter les pleurs et le papa pour jouer à l'ordi en donnant le sein au p'tit bout.




vendredi, mai 29 2009

La fête des voisins

La fête des voisins, c'est simple comme un colis.

Un colis qu'Inigo omet de récupérer le soir même dans la boîte aux lettres commune des "plis volumineux".

Un colis qui n'est plus dans la boîte aux lettres des "plis volumineux" le lendemain, et que la gardienne n'a pas revu depuis qu'elle l'a déposée dedans.

Un colis qui contenait des vêtements de grossesse que j'attendais avec impatience, car il est difficile de tourner sur deux pantalons seulement.

La fête des voisins à Paris, c'est simple comme un colis volé.

mardi, mai 26 2009

25 mai 2009


mairie

Hier nous avons revêtus nos plus beaux atours (enfin, pour ma part, ceux dans lesquels j'arrive à me glisser), pris nos cartes d'identités et nous sommes rendus à ce magnifique édifice qu'est la mairie du XIXème arrondissement. Le tapis rouge qui gravit les escaliers monumentaux de l'entrée n'étaient pas pour nous. Nous c'était un petit escalier en colimaçon qui grimpait en grinçant jusqu'au premier étage, dans un cagibi tout en longueur où des personnes patientaient sur des bancs attendant leur tour, moroses. Nous avons doublé tout le monde, à la demande du greffier, tout souriant, évidemment un triste sire à râler tout ce qu'il pouvait sur cet abus de pouvoir : on s'en foutait, on avait rendez-vous pour se pacser. Ce qui fut fait en deux minutes chrono. Cinq minutes plus tard nous étions sur le parvis de la mairie à faire une photo souvenir. J'ai quand même réussi à obtenir, à force de supplications, notre photo aux Buttes Chaumont, au même endroit que tous les mariés du XiXème. C'était chouette, il faisait beau, il faisait chaud, et nous étions heureux.

Evidemment, notre quotidien a été bouleversé du tout au tout : ce matin nous n'avons pas loupé une belle occasion de nous engueuler pour une raison dont je n'arrive même plus à me souvenir, mais maintenant nous sommes pacsés !

vendredi, mai 15 2009

Nombril

C'est vrai que ces derniers mois je ne me suis pas montrée très présente par ici. Il faut dire que je suis plutôt tournée vers mon nombril en ce moment. Il s'y passe des choses intéressantes, fantastiques et surprenantes à la fois.

Ponyo 1er trimestre

lundi, avril 20 2009

Bof

En ce moment envie de rien, même pas de cuisiner... D'ailleurs, le chocolat n'est plus mon ami, il m'en veut et me rend malade. Je me contente de choses toutes faites ou vraiment pas compliquées (croques monsieur, pizzas maison) et pas du tout diététiques.

Je ne suis bonne qu'à dormir. Les films sont trop longs, 22h ça me semble la bonne heure pour le "The end".

mardi, mars 31 2009

Je ne suis plus que l'ombre de moi-même

Pinaise... Un film tout les 3 mois... mais c'est n'importe quoi ce rythme. Dire qu'il n'y a pas si longtemps (2-3 ans quand même) j'y allais au minimum une fois par semaine. Je vais bientôt pouvoir mettre au rencard ma carte d'abonnement. Surtout que bientôt je n'aurais sans doute même plus le loisir d'y aller une fois par mois.

Le sport itou. Un mois et demi que je ne suis pas allée faire 6 fois le tour des Buttes Chaumont en courant. Un lumbago est passé par là, il est vrai. Et j'ai toujours des séquelles. Mais quand même... un mois et demi sans sport. Alors aujourd'hui je suis motivée à fond pour aller exposer ma graisse à la piscine. La preuve, je suis tellement motivée que j'ai préféré écrire une note. J'aime pas la piscine. Je préfèrerais aller courir, surtout avec le temps qu'il fait. Mais bon, il paraît que ce n'est pas très recommandé dans mon état. Alors si je veux m'activer un peu avant mon orgie de kouign amann de la semaine prochaine, la piscine reste la seule alternative. Chouette, j'ai un nouveau maillot de bain taille 42 pour parader.

mardi, mars 17 2009

Misère...

Depuis quelques temps, je crois que je développe une allergie aux cacahuètes. Moi qui me suis toujours foutue de la gueule des gens allergiques à tout ce qui a trait à la nourriture, me voilà bien.

On croirait pas comme ça, mais c'est drôlement handicapant ! Parce que comment savoir si à la cantoche ils ne font pas leurs assaisonnements à base d'huile d'arachide ?! Ce qui expliquerait mes 2 tailles de jeans prises systématiquement après un repas... (oui mon allergie se traduit par un gonflement spontané a priori) Sans compter que si je ne supporte plus la cacahuète : finit les plats cambodgiens (et notamment les bobuns) parsemés de cacahuètes, et le beurre du même nom ! Enfer et damnation !

Déjà que la vie n'est pas facile tous les jours, si en plus de ça je suis privée de mes tartines beurre de cacahuètes/banane, elle ne vaut plus le coup d'être vécue !

vendredi, mars 13 2009

Boivez de la merde chers européens !

Je ne sais pas pourquoi, mais dès que j'ai vu ce sujet au 13h d'hier, je me suis énervée très fort. Après la corruption du label AB, l'Europe s'en prend cette fois au pinard. Inadmissible !

On se croirait dans les bronzés :

Vous avez de la pâte à crêpe ? vous avez du suc' ? alors faites moi une crêpe au suc' !

Sauf que là c'est plutôt :

Vous avez du blanc ? vous avez du rouge ? et ben faites du rosé !

Merde alors !!! Moi j'adore le rosé bien frais, dans sa bouteille encore transpirante, posée dans l'herbe, lors d'un pique-nique. C'est beau, c'est poétique, une bonne bouteille de rosé !!! Alors pourquoi nécessairement transformer un produit bon, agréable, en une immonde chiasse imbuvable ?!

lundi, mars 9 2009

Le comment du pourquoi

En ce moment je suis un peu Voldemort : mi-humaine, mi-reptile. La souplesse en moins.

serpentine

vendredi, mars 6 2009

Dernier recours

Certains, en cas de stress développe de l'eczéma ou de l'urticaire. Moi c'est un lumbago... On ne fait pas les choses à moitié hein.

Les lumbago et moi, c'est une longue histoire. Dont je me passerais bien ceci dit.

Bref, je suis coincée au point d'en arriver à une extrêmité qui ne me serait jamais venue à l'esprit si j'étais dans mon état normal. Le dernier recours en quelque sorte... Mais oui, quand la toubib m'a proposé une piqure, et bien... j'ai accepté... et sans hésitation. Moi qui ai une sainte trouille des pic pic, je n'ai pas hésité une seconde. Le résultat est étonnant : je suis passé d'une vitesse de parcours de 200m/heure à la vitesse de pointe de 400m/heure !!! Bref, ça combiné un relaxant... suis complètement shootée. D'ailleurs, j'ai de plus en plus de mal à rédiger cette note. Je vais même m'en tenir là pour l'instant.

Bonne nuit les petits.

La drogue c'est mal... mais qu'est-ce que c'est bon tudieu !

samedi, février 28 2009

Abandon par KO

Après presque deux ans de régime/stabilisation/régime, d'efforts, de séances de sport, de vie sociale réduite à néant, je capitule... Marre de vivre en fonction des sautes d'humeur de la balance.

Je manque peut-être de volonté. Je ne suis sans doute pas aidée par mon traitement aux hormones (y a qu'à voir le résultat sur les poulets). Mais petit à petit j'en viens à penser qu'on a bel et bien un poids "de forme" et qu'on peut difficilement lutter contre. Salope de mère nature. Et puis après tout, serais-je moins ou plus heureuse avec 5 kilos de plus ou de moins ? Après tout je n'abandonne pas mon footing bihebdomadaire (2 fois 13 bornes au moins, tout de même, je devrais peut-être me préparer pour le semi-marathon), je continue à me nourrir sainement, d'ailleurs on est passé au presque tout bio. Là il y aurait long à dire, mais pas pour le moment. Sauf que maintenant je ne m'empêche plus quelques carrés de choc' par-ci, ou les biscuits home made par-là... Et puis ça va faire deux ans que mon morceau de tomme fraîche se lamente au fond de mon congélo en attendant d'être transformé en truffade, tout ça parce que j'avais repris 500 g ou bien pas perdu suffisamment pour me permettre un écart.

J'apprends également que nous, les femmes, sommes frappées d'une profonde injustice, et nous ne sommes pas physiquement montées pour être grandes et filiformes. Non. Le gras est notre credo. Et oui. La faute à notre fonction première : la reproduction. Quand je vous le dis : salope de mère nature. Mais d'un autre côté, si nous en sommes là aujourd'hui, jamais bien dans nos jeans, c'est bien de la faute de nos grands-mères. Quelque part la libération de la femme s'est retournée en aliénation physique : on a commencé par faire sauter le corset, puis la gaine, ces accessoires de torture qui permettaient aux femmes de "faire semblant", suite à quoi, il a fallu remplacer le corset par une ceinture abdominale béton, pour maintenir l'illusion. Bref, on nous pousse à une perfection inatteignable, parce que irréaliste. Quand je dis "on", je parle surtout de la société machiste dont nous faisons partie et qui nous impose justement ces critères de perfection.

Bref, tout ça pour dire que j'arrête les frais (pour le moment ?) et que je retourne à la vraie vie. Celle où on a le droit de boire un apéro avec ses potes sans culpabilité. Et de manger du fromage en fin de repas quand l'envie nous en prend. Je vais planquer la balance pendant un moment et on verra bien ce qu'elle me dira d'ici quelques temps... Alea jacta est.

dimanche, février 22 2009

Sensiblerie

Et voilà... J'ai encore versé ma larme en regardant King Kong !

Mais ce soir mon grand singe à moi n'est pas là pour que je me console dans ses poils. Il a réalisé aujourd'hui qu'il n'était plus "invulnérable"...

vendredi, février 20 2009

Comme un air de...

Depuis quelques jours il souffle comme un air printanier par ici : les oiseaux se remettent à chanter, le soleil fait son retour, il fait nuit bien après 18het les températures excèdent les 5°C de rigueur depuis 2 mois. Youpitralala, pourvu que ça dure.

mercredi, février 18 2009

Nan mais c'est vrai quoi !

Y en a marre des personnes qui nous posent immanquablement des lapins alors qu'on bloque notre soirée pour les voir. Et une fois qu'on leur fait remarquer, de manière un peu... forte (?), on passe pour la mégère de service...

C'est fatiguant de jouer les grands méchants loups.

lundi, février 9 2009

Secret minceur ?!

Mais comment font-elles ces blogueuses culino-gastronomiques, pour tester toutes ces recettes, les goûter, les déguster, et ne pas avoir de relations conflictuelles avec la balance ?! Parce que personnellement, je ne m'en sors pas. A croire que tout plaisir gustatif m'est interdit sous peine de prendre direct 2 kgs dans chaque fesse....

Et puis il n'y a pas qu'elles, quand je regarde autour de moi je vois une majorité de ventres plats. Parce que mon majeur souci c'est la bouée, les fesses encore j'accepte, mais cette boudine qui déborde du pantalon, impossible de m'en débarrasser. Elle me colle aux hanches comme un vieux chewing gum à une paire de converse sur un trottoir parisien en plein été. C'est désespérant. Et pourtant, les ventres plats en question, ils se posent moins de questions que moi (et ils ont bien raison) sur la quantité de féculents/fruits/laitages/viande/gras à ingérer par repas. Alors, comment faites-vous en général pour ne pas jouer les yoyos tout en vous faisant plaisir ?!

- page 1 de 38